Le marché des logiciels géodécisionnels (version intégrale)

Les 12 et 13 octobre derniers avait lieu le colloque Géomatique 2011 à Montréal. Intelli³ a participé à cet événement avec plusieurs présentations. Le présent billet se veut un résumé étendu de ma présentation intitulée « Le marché des logiciels géodécisionnels et exemple d’application avec Oracle BIEE 11g », faite en collaboration avec M. Denis Beaulieu, Gestionnaire Services Web et Projet Géomatique à Infrastructure Canada.

D’abord, l’offre géodécisionnelle des leaders du « Magic Quadrant for BI Platforms 2011 » de la firme Gartner sera présentée. Ensuite, des critères permettant d’évaluer la capacité de ces logiciels à satisfaire les besoins en géodécisionnel d’une organisation seront discutés. Les avantages et limitations des différentes catégories de logiciels seront aussi brièvement présentés. Le billet se terminera avec la présentation d’un exemple réalisé avec Oracle Business Intelligence Enterprise Edition 11g (OBIEE) .

L’offre géodécisionnelle

Les technologies décisionnelles (ou d’Intelligence d’affaires (BI)) peuvent être groupées en 4 familles, en fonction des résultats qu’ils fournissent et du type d’interaction qu’ils permettent : les logiciels de rapports et requêtes, les logiciels OLAP et de visualisation, les logiciels de tableaux de bord et les logiciels d’analyse prédictive. Les logiciels géodécisionnels viennent greffer une composante cartographique à une ou plusieurs de ces familles, au niveau d’une suite de logiciels (ex. OBIEE qui intègre la carte à l’analyse et au tableau de bord) ou d’un logiciel particulier (ex. Map4Decision qui intègre la carte à l’analyse de type OLAP). L’intégration d’une composante spatiale au sein des 3 premières familles est maintenant relativement courante sur le marché. Par contre, au niveau de l’analyse prédictive, l’intégration est peu répandue et encore surtout limitée au niveau des laboratoires de recherche.

Le tableau suivant donne un aperçu de l’intégration de composantes cartographiques aux logiciels du quadrant des « Leaders » du Magic Quadrant de Gartner.

Logiciel Version Intégration de composantes spatiales
SAS Business Intelligence 9.3 – Intégration du géospatial à l’aide du logiciel SAS Bridge for ESRI (3.5) qui est une extension à ArcGIS

– Permet d’échanger (lien bidirectionnel) des données entre SAS et ArcGIS 10

QlikTech QlikView 11 – Permet la création de mashups géospatiaux (Google)

– GeoQlik (Business Geografic) offre une extension géospatiale à QlikView et permet d’intégrer des cartes aux vues crées

SAP Business Objects XI4 – SAP Business Objects Integration for ESRI GIS permet l’échange de données (lien bidirectionnel) entre ArcGIS et BO

– Permet de développer des composants personnalisés pouvant être intégrés dans les tableaux de bord

Information Builders WebFOCUS 8 – WebFOCUS for Google Maps permet le développement de mashups

 – WebFOCUS Map Viewer permet d’intégrer les capacités cartographiques de ArcIMS et ArcGIS

IBM Cognos Business Intelligence 10 – Geoset Manager (MapInfo) et Cognos Map Manager sont utilisés pour permettre la création de vues cartographiques; un ensemble de données de base est fourni

– SpotOn offre un logiciel (Vantage Maps) permettant d’échanger des données entre Cognos BI et ArcGIS

– Integeo offre un logiciel (Map Intelligence) permettant d’échanger des données entre Cognos BI et MapInfo, ArcGIS ou GeoServer

– Cognos Mashup Service et IBM Mashup Center permettent de créer des mashups géospatiaux (Google)

MicroStrategy 9r3 – S’intègre avec ArcGIS pour permettre l’intégration de vues cartographiques

– Permet de créer des mashups géospatiaux (Google)

Oracle Business Intelligence Enterprise Edition 11g – Permet de créer des vues cartographiques par la lecture de données stockées dans Oracle Spatial

– MapViewer et Map Builder sont utilisés pour la préparation des données à intégrer dans OBIEE

Microsoft Business Intelligence   – SQL Server 2008 R2 permet de configurer les options cartographiques pour la création de vues, incluant l’utilisation de Bing Maps, ainsi que l’utilisation de fonctions spatiales

– Microsoft SharePoint Portal Server 2007 sert de plateforme d’intégration

 
Plusieurs autres logiciels intégrant des fonctionnalités géodécisionnelles existent sur le marché. Ils combinent l’aspect géospatial à une classe particulière d’outils décisionnels. C’est le cas de Map4Decision.

Évaluer l’offre

Face à cette diversité, il devient difficile de choisir. Il pourrait être utile de définir un « Quadrant magique géodécisionnel », par exemple. Il y a plusieurs possibilités pour la définition des axes de classification des logiciels. Dans notre présentation, nous avons proposé les axes suivants, qui offrent une bonne capacité discriminante, avec les critères s’y rattachant :

Axe 1 : Habileté géospatiale – Étendue des capacités géospatiales supportées

–      Facilité d’intégration dans les processus géospatiaux en place (création de données, mises à jour, …)

–      Formats géospatiaux supportés (et normes)

–      Types de cartes

–      Variables visuelles

–      Types de géométries

–      Fonctions cartographiques (pan, zoom, …)

–      Fonctions de navigation dans les cartes (forage, remontage, pivot, …)

–      Fonctions d’analyse spatiale

–      Gestion de l’évolution géométrique

–      Données intégrées dans le logiciel

Axe 2 : Niveau de consolidation (Solution consolidée = application/suite de produits venant d’un seul vendeur et complètement intégrée  VS Mashup = nouvelle application/nouveau produit résultant d’une combinaison de composantes provenant de différentes sources/vendeurs)

–      Nombre de composantes à installer/maintenir

–      Nombre de sources/vendeurs différents

–      Niveau d’intégration dans l’architecture logicielle/de données en place

–      Niveau d’automatisation des processus (ex. production d’une carte)

–      Niveau de gestion de la sécurité des données

–      Transformations de formats requises

–      Délais de propagation des données

–      Efforts de développement/intégration de la solution

 

Les avantages et limitations liés à ces critères de sélection sont présentés aux tableaux suivants :

Axe 1 : Habileté géospatiale
Faible Élevée
Visualisation simple Très interactif
Peu interactif Flexible
Peu flexible Bonne profondeur d’analyse
Peu de profondeur d’analyse Bonne intégration dans les processus géospatiaux en place
Faible intégration dans les processus géospatiaux en place Complexité de mise en place
   
Axe 2 : Niveau de consolidation
Faible Élevé
Coûts d’acquisition potentiellement faibles Implémentation facilitée
Efforts d’intégration requis Maintenance moins élevée
Maintenance potentiellement élevée Intégration facilitée dans les environnements en place
Efforts d’automatisation requis Automatisation facilitée
Efforts de gestion de sécurité requis Gestion de sécurité intégrée

 
Exemple d’application avec OBIEE 11g

Une application géodécisionnelle a été mise en place à Infrastructure Canada. Le but du projet était de développer un prototype de système géodécisionnel démontrant la capacité de OBIEE, combiné à Oracle Spatial, à satisfaire les besoins d’affaires d’Infrastructure Canada. Ces besoins d’affaires peuvent s’exprimer à différents niveaux : (1) au niveau de la conception et le développement de politiques et de programmes d’intervention, (2) au niveau de la mise en place des programmes, et (3) au niveau de l’évaluation de l’efficacité des programmes. Infrastructure Canada joue un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de différents programmes d’infrastructures au Canada, entre autres au niveau des programmes liés au Plan d’action économique du Canada. Dans le cadre du projet, 2 rapports d’information ont été reproduits afin d’inclure des vues cartographiques. Un tableau de bord géospatial a aussi été défini, comprenant 5 sections : les programmes, les projets, les risques, les bénéfices et les communications.  

Je vous invite à consulter ma présentation faite à Géomatique 2011 à ce sujet.

Je vous invite aussi à consulter celle du Professeur Yvan Bédard rappelant les bases du géodécisionnel et les besoins que ces technologies visent à combler.

[message type= »warning »]NOTE: Dans ce billet, l’équipe des services professionnels d’Intelli³ a choisi d’aborder uniquement les leaders identifiés par Gartner dans son Magic Quadrant for Business Intelligence 2011. Un nouveau billet sera publié sur notre Blog d’ici peu et positionnera la solution géodécisionnelle Map4Decision d’Intelli³. Nous espérons que vous serez de retour sur notre Blog à ce moment afin de découvrir Map4Decision, une solution d’intelligence d’affaires géospatiale unique et novatrice pour les gens d’affaires et les analystes.[/message]

Écrit par
 
SRivest

INTELLI3
3700 Blv Wilfrid-Hamel, suite 80