Quand l’indécision mène à la prise de décision douloureuse – Cas de déversement des eaux usées de la Ville de Montréal

  • 0

Quand l’indécision mène à la prise de décision douloureuse – Cas de déversement des eaux usées de la Ville de Montréal

 

deversement-eaux-useesQu’en est-il aujourd’hui de la situation, en ce 11 novembre 2015, alors que la Ville de Montréal déverse ses 8 milliards de litres d’eaux usées dans le fleuve. Sommes-nous, en cette ère technologique, d’innovation et de communication, bien outillés pour que ce genre de décision ne se reproduise plus?

La Ville de Montréal est sur la sellette ces jours-ci pour avoir pris une décision douloureuse pour l’environnement, les citoyens et le fleuve. La Ville aura l’obligation dans les prochaines semaines de colliger une masse importante d’échantillons sur les retombées et impacts de ce déversement sur la flore, la faune et la qualité de l’eau. Cette obligation, bien réelle, fait partie des conditions pour lesquelles Environnement Canada a accepté le déversement. Le résultat de tous ces tests devront être rendus publics et colligés jusqu’en juin 2016 (1).

L’approche de participation citoyenne promue par le courant des Villes Intelligentes et des données ouvertes va-t-elle bénéficier d’un accès facile à cette information? Le citoyen des berges du fleuve pourra-t-il facilement communiquer ses observations ou simplement se renseigner sur l’état de la situation?

Le suivi des prochains mois sera peut-être plus efficace, si l’information collectée pouvait s’exploiter sous la forme d’une application cartographique permettant de localiser précisément les impacts, de les documenter et éventuellement de les analyser.  En fait, les bénéfices de l’intelligence d’affaires et de la cartographie se manifestent, pour les différents intervenants concernés, en exposant les faits et en réduisant l’incertitude des décisions à prendre. Dans notre pratique (2), nous avons observé, que l’information existe souvent dans les organisations. Par contre, l’accessibilité simple et rapide, à cette information, est déficiente, le délai d’intervention s’allonge et les questions demeurent sans réponse.

  • Bien outillé, un intervenant augmente son potentiel analytique et le niveau de confiance de ses interventions.
  • Bien outillée, une ville devient confiante, rassurante et efficace.
  • Bien outillée, un citoyen est en confiance et rassuré.

Laissons cet événement nous inspirer sur les meilleures pratiques à prendre dans les prochains mois pour la collecte, la documentation et l’analyse des données qui en découlent. De notre côté, les idées jaillissent autour du potentiel décisionnel dont pourrait faire l’objet une application cartographique réelle et utile pour la surveillance des conséquences…

(1) Montréal, le déversement d’eaux usées aura lieu, La presse, 9 novembre 2015

(2) L’auteure blogue pour Intelli3, une firme de géomatique qui oeuvre dans la mise en place de solution d’analyse cartographique pour la prise de décision.


Leave a Reply

Subscribe to our news and newletters